L’adhésion – Mero api

Siège Social : C/o Mr HACQUES Daniel
4, allée Louise Michel
94340 Joinville-le-Pont
Port : 06.16.33.10.16

adhesion

Voici la lettre d’adhésion 2012/2013 :

Cher(es) ami(es) de France, de Polynésie

                   et d’ailleurs…
               

Je vous salue du fond du coeur, au nom de l’association A TAUTURU IA NA PARIS.

L’année prochaine, notre association fêtera sa 15ème année d’existence.
Durant toutes ces années, elle n’a eu de cesse d’accomplir sa mission : Celle de venir en aide aux patients polynésiens évacués sur la France, d’améliorer leur bien-être, celui de leur entourage, et de défendre leurs droits et intérêts.
Je vous propose de faire le bilan des actions menées à bien, pendant toutes ces années. Les visites dans les hôpitaux, l’accompagnement en centre d’hébergement ou à l’aéroport, les animations religieuses, les sorties culturelles. Je vous invite à consulter la galerie de photos de notre site :  qui illustre toutes ces actions.

Mais si nous sommes parvenus à tenir aussi longtemps nos objectifs d’entraide, d’écoute et de réassurance auprès de nos compatriotes en souffrance, nous le devons grâce à votre générosité et votre soutien. Comme dit le proverbe «L’union fait la force», notre engagement ne peut s’accomplir sans l’union des forces et de votre bonne volonté !
Ainsi, adhérents d’aujourd’hui et de demain, vous serez le moteur de notre action et de l’accompagnement de notre devoir.

Bien entendu, si vous souhaitez participer à nos actions, vous serez vraiment le(s) bienvenu(es). Dans le cas contraire, faîtes-nous connaître autour de vous !
Transmettre l’information, c’est vital pour nos compatriotes.

TOUTE AIDE EST LA BIENVENUE
MERCI – MAURUURU
 

E a’u mau hoa here ite fenua Farani, no Porinetia e ite ara roa…

Na ni’a i te i’oa o « A TAUTURU IA NA PARIS », Ia ora na ma te puai o te ‘a’au.

Teie matahiti, te ta’atira’a « A TAUTURU IA NA » no Paris e fa’a tupu ai ite oro’a no te ahuru ma pae ra’a o tona matahiti.
E i taua mau matahiti i mahemo na, aita oia i fa’aea mamu noa i tana fa, maoti ra ite tauturu tu’utu’u ore ite mau ma’i i Farani nei no Porinetia mai, i te tutava ra’a no to ratou maita’i ra’a e outou ato’a o te au a na’e mai, ua imi ato’a ite rave’a e maita’i roa ai te ta’ato’a ra’a.
E ua rave rau te mau tapura ohipa o tei amo hia i na matahiti i pou a’e nei. Te tere farerei i roto ite mau fare ma’i, tere ape’e ato’a i roto ite mau fare noho ra’a e aore ra, i te pae no te tau ra’a manureva, te mau tere ape’e ite fare pure ra’a, tere fa’a ori ato’a na roto ite oire i Paris nei e te vai atu ra.
E ti’a ato’a ia outou ia haere mai e tai’o, e aore ra, e mata’ita’i ite mau hoho’a e vai nei i ni’a i ta matou nei afata apo-puroro :

Teie ra, ua ti’a ia matou ia mou papu e ia maoro noa atu a te maita’i ra’a o tana fa, te toro tamau ra’a i tona rima, te apo ra’a ite mau hina’aro, tamaru ra’a ite taia i to matou mau hoa here i roto ite fifi rau, i maita’i roa ai, na outou ia e te ta’ato’a ra’a i paturu mai.
Te fa’ahiti ra te parau tumu e « Rahi a’e te taho’e, e rahi ato’a ia te puai »

E i teie a matahiti nei, to matou puai ra’a, e ita ia e tupu ia ore outou.

No reira, to outou ati ra’a mai e ta outou mau ô, e fa’ari’i maita’i hia e matou te ta’atira’a tamoni ore o « A TAUTURU IA NA PARIS ». Te ho’e tapa’o turu papu, tamahanahana ra’a, e ia ore ia paruparu i ta matou ohipa ra’a no te ape’e ra’a ite ohipa.

Oia mau a, ia mana’o noa atu outou e, e ape’e mai ite manuia ra’a o te ohipa, te fa’ari’i maita’i hia atu nei outou.
Ia ore noa atu, a fa’a ara ‘oi’oi atu ite mau tae’ae no teie mau parau !
Te maita’i ra’a teie no to tatou mau tae’ae.