L’association

L’idée de la fondation de l’association A TAUTURU IA’NA est venue d’un père de famille polynésienne accompagnant sa fille frappée par la maladie. Et par manque de moyens nécessaires au Fenua (pays), ceux-ci ont dû être évacués vers la métropole.
 

Eloignés de leur île natale, ils affronteront la difficulté des démarches, à commencer par le mode de vie différente de la nôtre. Difficulté également dans la communication et enfin, difficulté de cette absence de chaleur humaine, chère à notre tradition et à notre culture polynésienne.

Ayant pu surmonter les vicissitudes, il va s’engager dans un projet des plus phénoménal…La naissance d’A TAUTURU IA NA, qui signifie : AIDEZ-LE !
 

Phénoménal… ? Dirions-nous plutôt, pharaonique ! En moins de deux ans, sept associations verront le jour, puis vingt-trois autres emboîteront le pas. Au vue de la demande croissante émanant des archipels lointains (Marquises, Gambier, Tuamotu…), ce même père de famille va proposer la mise en place d’une Fédération, laquelle verra le jour le 20 mars 1999.

Aujourd’hui, elles ne sont pas moins d’une cinquantaine d’associations A TAUTURU IA NA à avoir vue le jour. De la New Zealand en passant par la Nouvelle Calédonie…La France ! Berceau de la naissance de cette…Allez, n’ayons pas peur de le dire !… Grosse armada.
 

Des centaines de bénévoles au service des patients en évacuation sanitaire, des milliers d’adhérents de tous horizons pour soutenir le moral de la troupe.

JAMAIS nous n’aurions pensé que… Tane JAMET (ce père polynésien) aurait réussi à relever ce défi. Comme il le disait si souvent : « J’ai frappé à sa porte et il m’a ouvert…Je lui ai demandé et il m’a donné ! »
 

A Paris, il n’y a pas moins d’une vingtaine de bénévoles, membre de bureau, actifs et exceptionnels, tous, au service du patient polynésien, à la recherche de soutien moral et psychologique.

Sans doute vous avez été confronté à ce genre d’expérience…Sans doute vous avez été à la place de ce patient inconnu, seul dans son lit d’hôpital !
 

Si cela vous parle…alors, rejoignez-nous !

Teveu TETAUUPU